A l’Assemblée générale des Nations unies, mercredi, le premier ministre japonais Yoshihiko Noda a déclaré que le Japon souhaitait une résolution pacifique des conflits territoriaux.

Sans nommer les pays concernés, M. Noda faisait clairement allusion à la Chine et aux îles Senkaku, en mer de Chine orientale ainsi qu’à la Corée du Sud et aux îles Takeshima, dans la mer du Japon.

Il a déclaré que chaque pays se devait de protéger son territoire et sa souveraineté, ajoutant que le Japon s’engageait dans cette responsabilité.

Dans toutes les circonstances, a-t-il précisé, Tokyo s’en remettra au droit international pour la résolution des disputes territoriales, conformément au principe partagé par la communauté internationale.

Par ailleurs, le premier ministre a implicitement reproché à la Corée du Sud d’avoir refusé l’arbitrage, récemment proposé par Tokyo, de la Cour internationale de justice. Selon lui, les pays impliqués doivent accorder plus de crédit au droit international.

Source: NHK

Discussions

Laisser un commentaire