Un haut responsable américain a déclaré à des dirigeants chinois que le différend territorial avec le Japon en mer de Chine orientale doit être réglé par les voies de la diplomatie.

Le secrétaire d’Etat adjoint William Burns s’est entretenu avec le ministre chinois des Affaires étrangères Yang Jiechi et avec le ministre adjoint Zhang Zhijun lors d’une visite officielle mercredi à Pékin.

Selon l’ambassade américaine en Chine, M. Burns a affirmé que le dossier d’un groupe d’îles faisant l’objet d’un contentieux doit être réglé par la diplomatie et non pas par la force ou les menaces.

M. Burns aurait précisé à ses interlocuteurs chinois que Washington ne prendra pas partie dans ce dossier. Il faisait référence aux îles Senkaku qui sont appelées Diaoyu par les Chinois.

Selon l’agence de presse Chine nouvelle, lors de cet entretien, les représentants chinois ont répété la position de Pékin dans ce dossier. Certains observateurs estiment que cette déclaration est une façon pour la Chine de demander aux Etats-Unis de ne pas se mêler de ce différend.

Discussions

Laisser un commentaire