Le Japon agira avec calme dans la gestion de son contentieux territorial avec la Chine au sujet des îles Senkaku-Diaoyu, a promis vendredi le Premier ministre Shinzo Abe lors d’un entretien avec Barack Obama à la Maison blanche.

 

« J’ai expliqué que j’avais toujours traité cette affaire (…) de manière calme. Nous allons continuer à le faire et nous l’avons toujours fait », a-t-il déclaré à la presse en présence du président des Etats-Unis, dans le bureau ovale.

Les tensions au sujet de cet archipel de mer de Chine orientale laissent planer la menace d’un incident militaire. Washington considère que les îlots nommés Senkaku au Japon et Diaoyu en Chine relèvent des accords de défense conclus avec Tokyo, mais s’efforce d’apaiser la situation.

Ces accords, a souligné Shinzo Abe, sont un facteur de stabilité pour le secteur. « Nous sommes convenus de rester en étroite collaboration pour régler cette affaire et d’autres questions », a-t-il poursuivi, faisait état d’un « accord complet » sur le renforcement des relations bilatérales.

« Je tiens à dire avec assurance que la confiance et les liens étroits de l’alliance américano-japonaise ont été complètement remis à neuf », s’est félicité le chef du gouvernement.

Barack Obama a quant à lui rappelé que le Japon était l’un des alliés les plus proches des Etats-Unis. Le président a en outre dit avoir convenu avec son interlocuteur que la croissance économique restait la priorité.

Discussions

Laisser un commentaire