La Chine prévoit d’envoyer une équipe chargée de réaliser une étude topographique sur des îles situées en mer de Chine orientale dont elle dispute la souveraineté au Japon, a rapporté mardi 12 mars la presse d’Etat.

 

Ce projet a été annoncé sur le site internet de la radio nationale chinoise, qui cite Li Pengde, directeur-adjoint de l’administration d’Etat chargée de la cartographie en Chine.

M. Li a précisé que ces relevés sur les îles Diaoyu, que Tokyo administre sous le nom de Senkaku, se feront « à la condition que la sécurité de l’équipe d’étude puisse être assurée ».

 

« DÉFENDRE LES DROITS ET LES INTÉRÊTS MARITIMES » DE LA CHINE


Pékin avait annoncé mi-janvier son intention de réaliser des relevés topographiques s’inscrivant dans un programme de cartographie par étapes des « îles et récifs du territoire » chinois et visant à « défendre les droits et intérêts maritimes » de la Chine.

Mais la presse officielle chinoise n’avait à l’époque pas précisé si cette étude impliquerait que des fonctionnaires chinois tentent de se rendre physiquement sur les îles.

Le différend territorial autour de l’archipel inhabité des Diaoyu-Senkaku, dont les fonds marins environnants pourraient renfermer des hydrocarbures, s’est envenimé depuis septembre après la nationalisation d’une partie de ces îles par le Japon.

Depuis, les relations sino-japonaises sont mauvaises, Pékin envoyant régulièrement ses bateaux et parfois ses avions autour des territoires disputés malgré les patrouilles des forces armées et garde-côtes nippons.

Discussions

Laisser un commentaire