Le patron du marché d’Ishinomaki, ville du nord-est du Japon ravagée par le tsunami de 2011, a reçu deux lingots d’or d’un expéditeur anonyme.

 

À l’approche du deuxième anniversaire du monstrueux tsunami de mars 2011, le patron du marché au poissons d’Ishinomaki, ville portuaire du nord-est du Japon ravagée par les flots, a eu la surprise de recevoir par la poste la semaine dernière deux lingots d’or d’un kilo chacun, d’un expéditeur anonyme.

« Il y avait marqué divers sur la boîte, alors je l’ai ouverte machinalement », a raconté samedi Kunio Sunow. Vu le poids il pensait que ça devait être des livres.

« Et, en fait de livres, j’ai découvert deux lingots 24 carats, un emballé dans du papier craft, l’autre dans une page de magazine.

Les deux étaient en plus enveloppés dans du papier à bulles. »

Le colis avait été envoyé de la ville de Nagano, sans message. « C’est génial de penser qu’on n’a pas été oubliés », a poursuivi Kunio Sunow, qui ne sait toujours pas ce qu’il va faire de ce précieux cadeau.

L’histoire ne s’arrête pas là : selon des médias japonais, il n’est pas le seul à avoir reçu des lingots. Une ONG bénévole qui se dévoue à la reconstruction de la ville dévastée par le tsunami a elle aussi reçu deux kilos d’or, et une autre association un lingot d’un kilo.

Discussions

Laisser un commentaire