Le groupe japonais Hitachi a dévoilé lundi l’invention d’un procédé permettant de stocker des données pendant des centaines de millions d’années sur des plaques de quartz.

« Le volume de données créées chaque jour dans le monde explose, mais l’humanité n’a pas vraiment amélioré les techniques de conservation de ces informations depuis qu’elle les grave sur la pierre », a expliqué Kazuyoshi Torii, un chercheur du conglomérat industriel.

Il estime que la « possibilité de perdre des informations a même augmenté » ces dernières années avec une durée de vie d’à peine quelques décennies pour les disques compacts (CD) et disques durs. Le risque de disparition des données augmente aussi avec les multiples évolutions de support de lecture, insiste-t-il.

La technique développée par le groupe japonais consiste à graver des points en langage binaire sur une fine plaque de quartz, lisibles avec un microscope des plus classique.

Avec n’importe quel ordinateur capable de déchiffrer le langage binaire –un programme simple à installer sur n’importe quelle machine, quelle que soit l’évolution de l’informatique– les données seront lisibles quasiment éternellement, assure M. Torii.

Le support de stockage utilisé par Hitachi est un petit carré de 2 centimètres de côté et de 2 millimètres d’épaisseur, en plaque de quartz, un matériau très stable et hautement résistant à la chaleur, à l’eau, aux ondes radio et à la plupart des agents chimiques.

La densité d’informations stockable sur ce support correspond actuellement à peu près à celle d’un CD, ont précisé les chercheurs, pour qui l’augmentation de cette densité ne devrait pas poser de problème.

 

Source: France24

Discussions

Laisser un commentaire