Les demandes de financement des ministères et des agences du gouvernement japonais pour le budget de l’année fiscale 2013 vont, pour la première fois, dépasser le cap des 100 mille milliards de yen, l’équivalent de 1 270 milliards de dollars.

Les demandes concernent les dépenses générales ainsi que le coût de la reconstruction, conséquence du tremblement de terre et du tsunami de l’an dernier.

Les demandes au ministère japonais des Finances seront finalisées ce vendredi.

Malgré les appels à réduire les dépenses dans le contexte d’un resserrement des finances publiques, les demandes du ministère de la Santé et des Affaires sociales ont dépassé les 380 milliards de dollars, en raison de la hausse des coûts de la sécurité sociale pour les retraites et les soins médicaux.

Par ailleurs, le coût du financement de la dette du gouvernement et le remboursement des obligations publiques a augmenté à environ 311 milliards de dollars, soit à peu près 34 milliards de dollars de plus, comparativement au budget initial de l’année fiscale actuelle.

Le coût du programme de revitalisation du pays, incluant le secteur de l’énergie, devrait être d’environ 25 milliards de dollars. Le gouvernement encourage les dépenses dans certains domaines stratégiques pour relancer l’économie.

Le Japon fait face maintenant à la difficile tâche de limiter ses dépenses publiques en raison de la situation économique précaire.

 

Source: NHK

Discussions

Laisser un commentaire