Star holographique, Hatsune Miku assurera la première partie de la tournée de Lady Gaga en Amérique du Nord en mai prochain.

 

Cette chanteuse virtuelle, mascotte de la pop japonaise ou « J-Pop », va se produire ainsi face à un public nouveau, au-delà des frontières du continent asiatique, en version 3D avec de vrais musiciens lors de ces concerts. Mais que connaît-on de cette star numérique ?

« Ma chanteuse numérique favorite va ouvrir la tournée Artpop Ball. Regardez comme elle est mignonne! », a lancé Lady Gaga le 15 avril sur Twitter. Jolie nymphette aux cheveux turquoise, Hatsune Miku est une chanteuse numérique de 42 kg et 1,58 m. Cette adolescente a été créée le 31 août 2007. Fruit de la collaboration de créateurs de logiciels de synthèse vocale et images numériques et d’un dessinateur de manga, elle compte désormais plusieurs frères et soeurs.

Hatsune Miku a été conçue par le développeur japonais Crypton Future Media à l’occasion de la sortie de Vocaloid 2, un logiciel de synthèse vocale créé par Yamaha. La diva numérique est rapidement devenue un phénomène au Japon. Suivie par près de deux millions de fans sur Facebook, la star a déjà été choisie comme égérie par de nombreuses marques telles que Louis Vuitton, Toyota ou Google.

La star virtuelle a déjà chanté en France. En novembre 2013, elle participait à un « opéra vocaloïde », « The End » de Keiichiro Shibuya, au théâtre du Châtelet, avant une tournée mondiale. Elle avait été habillée par le couturier Marc Jacobs de la maison Louis Vuitton pour ce spectacle.

La star virtuelle aux allures d’écolière d’un manga érotique tente désormais de se faire une place parmi les plus grands. Ses concerts en première partie de Lady Gaga en Amérique du Nord devraient lui offrir un succès international.

 

Source: Relaxnews

Discussions

Laisser un commentaire