Le Premier ministre japonais, Shinzo Abe, envisage de proposer jeudi un candidat au poste de gouverneur de la banque centrale du Japon (BoJ) en vue d’obtenir l’approbation nécessaire du Parlement avant le 19 mars, date de départ de l’actuel patron de l’institut d’émission.

 

Le Premier ministre devrait prononcer un discours à la chambre basse le 28 février et, le cas échéant, voudrait profiter de cette occasion pour faire une proposition, a indiqué mercredi le porte-parole du gouvernement, Yoshihide Suga, lors d’un point de presse.

Cette décision n’est toutefois pas formellement prise, a-t-il précisé.

L’actuel patron de la BoJ, Masaaki Shirakawa, a décidé de renoncer à ses fonctions le 19 mars, en même temps que ses deux adjoints, trois semaines avant la fin légale de son mandat débuté en avril 2008.

M. Abe devrait proposer de nommer à la tête de la BoJ l’actuel président de la Banque asiatique de Développement, Haruhiko Kuroda, un ex-haut fonctionnaire du ministère des Finances dont les idées s’accordent à la politique monétaire prônée par le gouvernement.

Les nominations du gouverneur et de ses adjoints doivent être approuvées par les deux chambres du Parlement, ce qui oblige le Premier ministre à trouver des candidats consensuels, compte tenu de l’absence de majorité de son Parti Libéral-Démocrate (PLD) au Sénat.

Discussions

Laisser un commentaire