La compagnie d’électricité Tepco (gestionnaire de la centrale accidentée de Fukushima Daiichi), a interrompu le versement des indemnisations mensuelles aux femmes qui se sont mariées depuis la catastrophe de mars 2011. « L’opérateur responsable de l’accident nucléaire estime que ‘les évacuées qui ont trouvé un mari ont retrouvé une stabilité émotionnelle et financière, ce qui fait qu’elles n’ont plus besoin d’indemnisations’ », rapporte le Mainichi Shimbun.

La nouvelle a provoqué de nombreuses réactions chez les internautes japonais, indignés par le comportement sexiste et discriminatoire de l’opérateur. Une des victimes qui s’est vue refuser le versement des indemnisations a protesté auprès du centre de gestions des indemnisations, à la suite de quoi, Tepco a fini par rectifier sa position, assurant que ces indemnisations seront versées à nouveau. Les riverains de la centrale de Fukushima sont indemnisés à hauteur de 100 000 yens [966 euros] par mois pour les troubles psychologiques subis à cause de l’accident nucléaire. Cette somme, fixée par le ministère de la culture, doit leur être versée jusqu’à ce qu’ils puissent retrouver leurs foyers.

Discussions

Laisser un commentaire