Tepco, l’opérateur de la centrale nucléaire Fukushima Dai-ichi, compte transférer l’eau souterraine contaminée vers de nouveaux espaces de stockage, pour empêcher l’accumulation des substances radioactives.

 

En août dernier, plus de 300 tonnes d’eau contaminée ont fui d’un réservoir installé sur le terrain en pente du réacteur numéro 4. Tepco avait alors creusé des puits permettant d’évaluer l’ampleur des fuites.

Lundi, la compagnie a mesuré 220 000 becquerels par litre de substances radioactives émettrices de rayons béta, dans des eaux provenant d’un puits situé à une dizaine de mètres au nord du réservoir.

Pour parer à de nouvelles fuites, Tepco a donc décidé de creuser cinq puits supplémentaires à proximité du réservoir, en plus de ceux installés au bord de l’océan. Les travaux de transfert de l’eau contaminée commenceront début novembre.

Plus de deux mois se sont écoulés depuis les premières fuites observées au niveau du réservoir. On ignore, pour l’heure, l’ampleur de la contamination des eaux souterraines.

 

Source: Nipponconnection.fr / NHK

Discussions

Laisser un commentaire