Des officiels de la préfecture de Fukushima annoncent que seuls un peu plus de 20 % des habitants ont répondu à une enquête visant à estimer l’exposition aux radiations par le public après la catastrophe nucléaire de 2011.

 

La préfecture a commencé son enquête quelques mois après la catastrophe pour découvrir les effets des radiations sur la santé de la population.

L’enquête touche l’ensemble des quelque 2 millions d’habitants de la préfecture et comprend des questions sur le temps passé à l’extérieur et les habitudes alimentaires et autres enregistrés dans les premiers jours de la crise.

Les officiels de la préfecture indiquent que fin septembre seuls 23,6 % des habitants avaient répondu.

Selon certains experts, les résidents pourraient avoir pensé qu’il était trop difficile de répondre à l’enquête et que les explications n’étaient pas suffisantes.

Selon eux, les gens pourraient aussi avoir des hésitations, confrontés à la nécessité de penser aux radiations près de trois ans après la catastrophe.

 

Source: NHK

Nipponconnection.fr – Retrouvez l’actualité du Japon

Discussions

Laisser un commentaire