Un responsable du Parti libéral-démocrate (PLD), au pouvoir au Japon, a mis en cause dimanche le projet du gouvernement d’autoriser certains habitants évacués après la catastrophe de Fukushima de retourner chez eux.

 

Il estime que la région devrait être classée comme ne pouvant plus jamais être habitable.

Pour Shigeru Ishiba, secrétaire général du PLD, il est inévitable que certaines personnes ne puissent jamais être autorisées à retourner dans leur maison.

«Le temps va forcément venir où quelqu’un va devoir dire ‘ils ne peuvent plus vivre dans cette région et ils doivent être indemnisés’», a déclaré M. Ishiba cité par le journal japonais «Asaha Shimbun».

L’opérateur de la centrale, la société Tepco, continue d’essayer en vain de contenir les fuites radioactives s’échappant toujours du site dévasté.

La centrale nucléaire de Fukushima avait été en grande partie détruite par un séisme suivi d’un tsunami en mars 2011 et environ 150’000 personnes avaient dû alors être évacuées.

Une grande partie des territoires environnant la centrale ont été déclarés inaccessibles en raison du fort niveau de radiation, mais le gouvernement japonais espère que les anciens habitants de cette zone puissent être un jour autorisés à rentrer chez eux.

 

Source: Nipponconnection.fr / ATS

Discussions

Laisser un commentaire