Le sélectionneur italien Cesare Prandelli admet que son équipe a dû s’employer pour remonter deux buts de retard et remporter une victoire 4-3 face au Japon qui les qualifie pour les demi-finales de la Coupe des Confédérations de la FIFA.

 

Le Japon menait 2-0, grâce au penalty de Keisuke Honda et à une frappe de Shinji Kagawa, quand les Azzurri ont renversé la vapeur en inscrivant trois buts en 12 minutes de jeu.

Daniele De Rossi réduisait le score de la tête, avant qu’Atsuto Uchida ne marque contre camp et que Mario Balotelli ne convertisse un penalty (3-2).

La formation nippone égalisait alors par Shinji Okazaki, mais l’Italie arrachait la victoire à quatre minutes du terme avec un but signé Sebastian Giovinco sur un centre de Claudio Marchisio.

Les Japonais refusaient toutefois de s’avouer vaincus, et ils passaient tout près d’égaliser une nouvelle fois, mais le but de Maya Yoshida sur un tir d’Okazaki repoussé par le cadre était refusé pour hors-jeu. Kagawa, l’attaquant du Manchester United FC, avait également frappé sur le cadre.

« Ce soir, nous avons eu beaucoup, beaucoup de mal », admettait Prandelli au terme de la rencontre. « Nous avons dû gérer le climat, ce qui a été vraiment difficile. Mais j’ai aimé la manière dont nous avons souffert. Nous aurions pu nous contenter du match nul, mais nous voulions vraiment cette victoire. »

Vainqueur de ses deux premiers matches, l’Italie se qualifie pour le dernier carré avant l’ultime rencontre du Groupe A, tout comme son prochain adversaire, le Brésil. L

es hôtes s’étaient effectivement imposés 2-0 face au Mexique, grâce notamment à une reprise de volée de Neymar, le nouvel attaquant du FC Barcelona. De son côté, l’Espagne peut se qualifier ce soir, en affrontant Tahiti dans le Groupe B.

 

 

 

Nipponconnection.fr –  Toute l’actualité quotidienne japonaise

Source: UEFA

Discussions

Laisser un commentaire