Menés à la pause, les Japonais ont inversé la tendance en seconde période

 

Hier après-midi, les Japonais de Zaccheroni, sans Eiji Kawashima, laissé au repos pas le coach italien mais qui jouera bien mardi prochain face aux Diables, affrontaient nos voisins hollandais à Genk.

Avant le match, Zaccheroni avait précisé qu’il comptait voir comment ses joueurs allaient réagir face aux grandes nations que sont les Pays-Bas et la Belgique.

Les cinq premières minutes étaient à mettre à l’actif des Japonais qui se montraient plus entreprenants. Mais après deux timides occasions, la locomotive Oranje se mettait en route. À la 13e, van der Vaart profitait des largesses de Uchida pour tromper le substitut de Kawashima (0-1).

Après avoir pris le contrôle des opérations, les Néerlandais allaient garder la main mise sur cette rencontre.

C’est donc logiquement, à la 39e, que Robben doublait la mise. Isolé par van der Vaart après un changement d’aile magique en demi-volée, le joueur du Bayern Munich y allait d’une frappe enroulée en pleine lucarne (0-2).

Touchés dans leur orgueil, les Japonais réduisaient l’écart juste avant la pause grâce à Osako qui profitait du travail de son capitaine Hasebe.

Au retour des vestiaires, Kagawa, monté au jeu, était tout proche de remettre les deux équipes à égalité mais le portier batave s’interposait. À la 51e, c’est Honda qui heurtait le poteau de Cillessen. Transfigurés, les Japonais se créaient à nouveau une belle occasion à la 55e mais la frappe de Nagatomo passait de justesse à côté.

À force de pousser, les Japonais finissaient par revenir au score au terme d’un mouvement parfait en une touche de balle. Honda, invisible avant le repos, concluait cette belle séquence.

À la 67e, Kagawa, une fois de plus, obligeait Cillessen à s’employer sans quoi les Japonais passaient devant. À treize minutes du terme, Kakitani, encore servi par Kagawa, loupait une occasion franche.

Revenus au score en début de seconde période, les Japonais ont dominé cette deuxième partie de match et méritaient assurément plus qu’un nul. Monté au jeu à la pause, le Mancunien Kagawa a littéralement transcendé les siens. De l’autre côté, les Néerlandais ont même été sifflés par leurs fans…

 

Source: dhnet

Nipponconnection.fr – Retrouvez l’actualité du Japon

 

Discussions

Laisser un commentaire