Un exercice en cas d’une éruption du mont Fuji s’est tenu dimanche, environ trois semaines après l’éruption volcanique la plus meurtrière du Japon depuis la Seconde Guerre mondiale.

 

Environ 3.800 personnes ont participé à l’exercice, dont les résidents de 26 communes situées dans les préfectures de Shizuoka, Yamanashi et Kanagawa.

Il s’agissait d’exercices de simulation en téléconférence ainsi que des évacuations organisées par les trois préfectures. Un comité a également été mis en place par les autorités locales et le gouvernement en vue d’une possible éruption du Mt. Fuji.

C’est la première fois qu’un exercice basé sur l’éruption de ce pic de 3776 mètres est effectué conjointement par trois préfectures. Le Mt. Fuji chevauche les préfectures de Shizuoka et Yamanashi, tandis que Kanagawa jouxte les deux préfectures et se situe également à proximité de la montagne.

Les exercices de simulation ont eu lieu au bureau du gouvernement préfectoral de Shizuoka et dans d’autres lieux, basés sur l’hypothèse que l’alerte volcanique serait soulevée au niveau 3, appelant à un accès limité, suite à une augmentation des tremblements de terre volcaniques. Ils ont supposé en outre que l’alerte finirait par être soulevée au niveau 5, ce qui nécessite une évacuation.

 

Source : Jiji || Image : Shutterstock.com

Discussions

Laisser un commentaire