Le Japon va lancer une étude de faisabilité sur la séquestration géologique du dioxyde de carbone.

 

Le processus permet la récupération de ce gaz dans les dégagements des centrales thermiques et des usines, puis son enfouissement dans des formations géologiques à des profondeurs supérieures à un kilomètre.

La technologie pourrait contribuer à la réduction des émissions de CO2, un gaz responsable du réchauffement climatique. Aux Etats-Unis et en Norvège, elle est déjà utilisée.

Le gouvernement prépare un projet expérimental grandeur nature, à Tomakomai, ville de la préfecture de Hokkaido. Durant l’année fiscale 2014, des études devraient être menées en dix lieux dans les eaux japonaises, pour trouver des couches géologiques adaptées à la séquestration du gaz.

Les chercheurs examineront la structure des fonds marins, au moyen d’ondes sonores émises par un navire de recherche.

 

captage_transport_stockage_CO5555

 

Source: NHK

Nipponconnection.fr – Retrouvez l’actualité quotidienne du Japon

Discussions

Laisser un commentaire