Au Japon, d’anciennes écoles publiques sont rénovées et transformées en camps pour adultes nostalgiques.

 

Ici, les clients séjournent dans l’une des salles de classe, profitent de la verdure environnante, font des feux de camp et observent les étoiles une fois la nuit tombée.

Ce concept porte le nom de « Camp Haiko », haiko signifiant écoles fermées au Japon.

Tomareru Gakko Saru-sho à Minakami (Gunma)

Tomareru Gakko Saru-sho à Minakami (Gunma)

L’exploitation de ces bâtiments scolaires a débuté suite à la fermeture d’un grand nombre d’écoles, faut d’élèves suffisants. Proposer un hébergement dans ces bâtiments permet notamment de revitaliser les communes touchées par le dépeuplement.

À la mi-Juillet, 40 hommes et femmes âgés de 25 à 35 ans sont partis de Tokyo pour camper au « Tomareru Gakko Saru-sho », un établissement situé dans la ville de Minakami (Gunma), au pied de la chaîne de montagnes Tanigawa.

10635808_739688546103464_4504395329512219688_n

A leur arrivée, les clients étaient fous de joie, s’exclamant : « Il s’agit vraiment d’une école ! » ou « Je me sens nostalgique ! »

Cet établissement a ouvert en avril 2012 après la rénovation de l’école. Dans le passé, il s’agissait de l’école primaire Sarugakyo, gérée par la municipalité. Elle avait fermé ses portes en 2008.

Les salles de classe sont dans le même état qu’il y a 24 ans, lorsque le bâtiment en bois était encore une école.

1f_ph02

Les clients peuvent passer la nuit sur des lits de camp ou sur des futons dans les chambres.

lits

Les lieux n’accueillent qu’un seul groupe à la fois. Les tarifs débutent à ¥ 3300 (24€) par nuit et par personne.

17809-05
Vous pourrez utiliser le piano situé dans la salle de musique ou encore utiliser les ustensiles de cuisine dans la salle d’éducation domestique.

17809-06

Les 40 personnes ont organisé un festival sportif dans la cour de l’école, ont fait un feu de camp et ont regardé un film au bord de la piscine.

11403445_913841928688124_3621154679349463765_n

C’est Kaneyoshi Kubota, 73 ans, gérant d’une auberge dans la station thermale de Sarugakyo Onsen, qui a eu l’idée d’ouvrir le camp Haiko Saru-sho.

« Je voulais attirer les touristes vers les zones les plus touchées par le dépeuplement », dit-il. La municipalité lui a alors offert l’école afin qu’il réalise son projet.

10424242_736611936411125_294251763449958478_n

Pour transformer une école en lieu d’hébergement, celui-ci doit remplir des critères précis pour pouvoir accueillir un grand nombre de personnes. Ainsi, les murs ont dû être couverts de panneaux ignifugés. Des éclairages d’urgence ont également été installés. Kubota a payé la totalité du coût de la rénovation, estimée à environ ¥ 30 000 000 (220 962 €).

Selon le ministère de l’Éducation, de la Culture, des Sports, des Sciences et de la Technologie, 5801 écoles publiques ont été fermées entre 2001 et 2013 au Japon.

Parmi celles-ci, 3587 écoles, soit environ 60 %, ont été réexploitées. Actuellement, 29 anciens bâtiments scolaires sont devenus des camps Haiko.

Si ce genre d’expérience vous tente, prenez-y vous à l’avance. Cette année, Tomareru Gakko Saru-sho est déjà plein jusqu’au mois d’octobre.

 

Informations :

 泊まれる学校 さる小
〒379-1404 群馬県利根郡みなかみ町相俣1744-15

 Tomareru Gakko Sarusho
1744-15 Aimata, Minakami-machi, Tone gun

TEL : 0278-25-3349
SITE : http://www.sarusho.com/

10600655_733263893412596_4357883784152941672_n

 

17809-01

905795_930235490382101_2532471647357007754_o

11800113_930235533715430_4123556216628248895_n

11802780_930235497048767_4111768943274837759_o

11695418_913841925354791_1230310609941032640_n

1234069_537547046317616_561743670_n

17809-04

 

sarusyo

11822735_930235370382113_7371413135443597232_n

2clrnkvgwf

2bxkvnqi0f

8yuf9hlkz7Source : Yomiuri Shimbun

Discussions

Laisser un commentaire