Un site web mettant en relation les gourmets désireux d’apprendre la cuisine du monde avec des instructeurs étrangers connait une popularité croissante, fournissant une occasion de leur faire découvrir différentes cultures étrangères.

 

Le site Niki’s Kitchen répertorie des cours de cuisine organisés par des étrangers venus de 34 pays différents. Les cours ont lieu à leur domicile dans la région métropolitaine de Tokyo et à Osaka, offrant aux participants la possibilité de s’intéresser à une culture étrangère, dont la langue, les manières et l’hospitalité.

Depuis sa création il y a 14 ans, le site a mis en relation 120 étrangers venus de 50 pays différents avec des japonais désirant apprendre une cuisine étrangère.

Au cours de cette année, le nombre de membres inscrits est passé de 2000 à environ 9000. De nombreux membres sont des femmes au foyer ou des femmes entre 30 et 60 ans, travaillant et ayant un intérêt pour la cuisine et les voyages à l’étranger.

Lors d’un cours organisé récemment par une tunisienne, Houda Sellami âgée de 34 ans, à son appartement situé à Fujimino (Saitama), six participants ont appris avec enthousiasme comment cuisiner du Shakshouka et d’autres plats halal.

Houda, qui travaille en tant que médecin dans un hôpital de la préfecture de Kanagawa, a rejoint ce site il y a deux ans.

Michiyo Takeda, 42 ans, qui a participé à la leçon, indique utiliser fréquemment le site depuis l’année dernière.

« Cette fois, j’étais intéressé par la cuisine venue d’un pays arabe », a déclaré Takeda. «J’ai trouvé très intéressant que les cours me donnent l’impression de voyager à l’étranger. »

Niki’s Kitchen est le fruit du travail de Naoko Tanase, 44 ans, habitant à Tokyo, dont la famille avait l’habitude d’inviter des étudiants étrangers à leur domicile afin d’apprendre à cuisiner leurs spécialités alors qu’elle était enfant.

« Suite à l’accueil des Jeux olympiques et paralympiques en 2020 à Tokyo, de nombreux employés de ryokan, hôtels et restaurants se sont inscrits sur le site afin de participer à des cours de cuisine dont certains désireux de savoir préparer des repas pour des musulmans. » nous confie Tanase.

« Les Jeux olympiques de Tokyo répandent l’enthousiasme des Japonais aux autres cultures», indique Tanase. « J’espère que les cours de cuisine que nous proposons fourniront une chance aux japonais et aux étrangers d’approfondir leur compréhension mutuelle. »

Dans la lignée de Niki’s Kitchen, existe également  le site KitchHike ouvert en mai 2013. KitchHike s’adresse aux gourmets trop impatients pour apprendre à cuisiner.

Le site met en relation des hôtes, qui aiment cuisiner et recevoir, avec des internautes qui aiment déguster la cuisine étrangère.

Les hôtes mettent en ligne des images et le prix de leurs plats et les internautes peuvent s’inscrire pour manger chez eux.

« Même si vous voyagez à l’étranger, vous n’aurez pas forcément l’occasion d’interagir avec des locaux», indique Masaya Yamamoto, 29 ans, ancien employé d’une agence de publicité qui a créé le site KitchHike avec ses amis. « Prendre un repas ensemble est la meilleure façon d’apprendre à se connaître les uns les autres. »

Un bon moyen de rencontrer des japonais en allant manger directement chez eux lors de votre prochain séjour !

 

Source : Asahi || Image : Shutterstock.com

Discussions

Laisser un commentaire