La loi sur les secrets d’Etat fortement critiquée car ouvrant la voie aux abus du gouvernement japonais (dissimulation de méfaits) et contraire à la liberté de la presse, est entrée en vigueur aujourd’hui.

 

Des centaines de Japonais sont descendus dans les rues de Tokyo pour protester contre la loi, quelques heures avant son entrée en vigueur mercredi.

Le gouvernement du Premier ministre Shinzo Abe a indiqué que cette loi, qui a été adoptée il y a un an au milieu des protestations, est essentielle pour convaincre les pays alliés d’échanger des renseignements avec le Japon.

Les critiques rétorquent que la dénonciation des méfaits du gouvernement sera compromise. Reporters sans frontières a nommé cette loi « une menace sans précédent pour la liberté d’information ».

Cela permettra à Abe de faire pratiquement ce qu’il veut sans que personne n’en sache rien, en sortant un simple « C’est pour le bien du pays. »
Hisako Ueno, manifestant

« Cette loi est ambiguë et nous ramènera à des contrôles pour « la paix et l’ordre public » dignes de la Seconde Guerre mondiale. »

La loi prévoit des peines allant jusqu’à 10 ans de prison pour les fonctionnaires et toute autre personne divulguant un secret d’état.

Les journalistes et autres personnes encourageant de telles fuites risquent une peine d’emprisonnement de 5 ans.

Deux groupes de surveillance superviseront l’application de la loi, dont un dirigé par le Premier ministre. Le Secrétaire général du Cabinet, Yoshihide Suga, a déclaré que le gouvernement mettrait tout en œuvre afin de s’assurer que le droit à l’information du peuple soit conservé.

 

Source : Aljazeera.net || Image : @Poko_IDOHORININ

Discussions

5 Réponses

    • Chris

      Visiblement vous ne connaissez pas la définition de communiste Sebiwan.
      Je parlerai ici plutôt d’une loi fashiste, totalitaire ou dictatoriale. Mais pas de communiste, cela n’a rien à voir.
      Même si par ailleurs l’on peut dénoncer les méfaits du communisme.

      • Starraver

        Effectivement la relation communisme=totalitarisme est au lieu une facilité de l’esprit au pire de la paresse intellectuel…
        Maintenant, je trouve que dire que cette loi est « dictatoriale » me semble un peu fort. Je la vois plutôt comme une loi autoritaire instaurée par une oligarchie…autoritaire…

  1. Dio Brando

    Cette loi est a l’image de son leader politique mais les medias preferent se concentrer sur un morceau de cafard dans une barquette de yakisoba sur des centaines de milliers de barquettes.
    Les rares journalistes independants et autres « sources » n’auront plus d’autres choix que de faire comme Snowden.

  2. Zobylamouche

    Ce gouvernement manie les secrets d’Etat depuis bien longtemps et faire une loi, c’est juste une formalite administrative qui permet d’officialiser ces annees de politique mensongere. Ce qui me derange quand meme, c’est qu’ils ne soient que « des centaines » sur les millions d’habitants a Tokyo a manifester leur desaccord.

Laisser un commentaire