La police japonaise enquête dans une usine appartenant à une filiale d’un géant national de l’agroalimentaire afin de déterminer pourquoi certains de ses produits surgelés contiennent des substances toxiques.

 

Les autorités de la santé de la préfecture de Gunma, en bordure de Tokyo, ont découvert que sept sortes de repas surgelés, notamment des pizzas et des croquettes produits par Aqlifoods, contenaient un pesticide, le malathion, dans des proportions un million et demi de fois plus concentrées que la limite d’usage autorisée pour ce produit toxique.

Selon les autorités locales, il est peu probable que le pesticide fasse partie du processus de production ordinaire car il n’est pas utilisé dans l’usine.

La police soupçonne plutôt qu’un individu a délibérément rajouté le poison dans les produits surgelés et une enquête a été ouverte ce samedi dans l’usine même, située dans la préfecture de Gunma.

Les responsables d’Aqlifoods, une filiale de Maruha Nichiro Holdings, affirment que les produits empoisonnés ont été cuisinés dans trois lignes de production séparées, puis conditionnés dans la même pièce avant d’être enfin entreposés dans une chambre froide de l’usine.

La police va procéder à l’examen détaillé du processus de production et interroger les cadres et les ouvriers de l’usine.

Toujours selon Aqlifoods, une enquête interne a également été lancée auprès des 300 ouvriers de l’usine afin de découvrir d’éventuelles irrégularités.

 

 

Source: NHK

Nipponconnection.fr – Retrouvez l’actualité quotidienne du Japon

Discussions

Laisser un commentaire