Le président d’une compagnie pétrolière nationale aux Emirats arabes unis indique que le succès des compagnies japonaises dans le renouvellement ou l’acquisition de droits d’exploitation du pétrole dans son pays dépendra du montant de l’assistance technique et des investissements qu’elles seront prêtes à offrir.

 

Le responsable de l’Abu Dhabi National Oil Company, Abdulla Nasser al-Suwaidi, s’est exprimé au micro de la NHK avant la visite dans le pays du premier ministre japonais Shinzo Abe, le 1er mai.

Les EAU fournissent au Japon près d’un quart des importations japonaises de pétrole brut. De plus, 40 pour cent des droits d’exploitation pétrolière détenus par des compagnies japonaises le sont aux Emirats.

M. Suwaidi a accueilli favorablement les soumissions faites par des compagnies japonaises en réponse à l’appel d’offres prévu l’an prochain pour les droit d’exploitation de champs pétrolifères à l’intérieur des terres.

Il a expliqué que les compagnies japonaises avaient été invitées à participer à l’appel d’offres et que leurs chances étaient bonnes.

Concernant les droits d’exploitation offshore détenus par des compagnies japonaises et qui expireront en 2018, M. Suwaidi a indiqué que sa compagnie devrait vraisemblablement accorder leur renouvellement.

Il a ajouté que les bonnes relations avec les compagnies japonaises devraient se poursuivre sans changement.

Discussions

Laisser un commentaire