Le gouverneur de la préfecture japonaise de Shiga, Mme Yukiko Kada, envisage de former, avant l’élection de la Chambre des représentants de décembre, un nouveau parti politique qui mettra l’accent sur la suppression progressive de l’énergie nucléaire, ont rapporté lundi les médias locaux.

 

Le nouveau parti, probablement appelé Nippon Mirai (avenir du Japon) ou Mirai, pourrait s’établir d’ici quelques jours pour défier le Parti démocrate du Japon (PDJ, au pouvoir) et le Parti libéral démocrate(PLD, opposition) au prochain scrutin.

Mme Kada est en discussions avec plusieurs spécialistes en énergie et hommes politiques en vue d’une alliance avec d’autres partis avec qui elle pourra partager ses idées, y compris le nouveau parti d’Ichiro Ozawa, appelé « La vie du peuple d’abord (People’s Lives First) ».

Mme Kada pourrait officiellement annoncer la formation de son parti avec des musiciens et artistes célèbres tels que Ryuichi Sakamoto et Tokiko Kato, qui seront des membres clés du parti.

Le lac de Biwa dans la préfecture de Shiga, situé au sud de la centrale nucléaire d’Oi dans la préfecture de Fukui, est le plus grand lac d’eau douce du Japon. Mme Kada a déclaré que la suppression progressive de l’énergie nucléaire devrait être le plus important sujet de la prochaine élection générale qui se tiendra pour la première fois après la catastrophe de Fukushima l’année dernière.

De plus en plus de personnes pourraient participer aux discussions sur la sécurité de l’énergie nucléaire et d’éventuelles ressources d’énergie alternatives, a-t-elle souligné.

Discussions

Laisser un commentaire