Le 25 avril dans la préfecture de yamagata, deux joueuses de shōgi de haut niveau se sont affrontées sur un shōgi-ban géant. Particularité : les pièces du jeu (koma) étaient des humains.

 

La tradition, consistant à jouer au shogi en utilisant des humains, a débuté à Tendo en 1956, ville connue pour être le grand producteur de koma au Japon. Cette partie a été organisée afin de fêter son 60ème anniversaire.

La partie s’est disputée entre Hatsumi Ueda (3ème dan) et Aya Fujita (sho-dan).

Tout en criant, dans un ancien japonais, des expressions telles que «Je vais vous battre» et «A l’attaque ! », les deux «généraux» ont choisi leurs mouvements, reproduits ensuite par un koma humain.

Le shōgi-ban (plateau) mesurait environ 17 mètres de long sur 14 mètres de large. Les koma humains portaient le « Kacchu, » l’armure japonaise traditionnelle.

C’est finalement Ueda qui a remporté le match lors de son 150ème mouvement.

«Je suis content de cette victoire », a déclaré Naoto Akatsuka, étudiant de deuxième année au lycée Tendo, qui a interprété le roi (osho) dans l’équipe d’Ueda.

« Je souhaite utiliser cette expérience lors de mes pièces de théâtre», a ajouté Akatsuka, membre du club de théâtre de son école.

duel-de-shogi-au-japon

shogi-geant-japonaisSource : Asahi

Discussions

2 Réponses

Laisser un commentaire