Elle s’appelle « Kodomoroid », un mix du mot japonais « kodomo » qui signifie enfant et d’androïde. Devant des journalistes médusés, elle a lu mardi des infos comme une vraie présentatrice télé lors d’une étonnante session au Musée national des sciences et de la technologie de Tokyo.

 

Kodomoroid et Otonaroid vont toutes deux travailler au Musée au contact des visiteurs pour recueillir de précieuses informations sur les réactions des humains face à la machine, données qui seront ensuite analysées par le professeur Ishiguro.

 

Suite de l’article : AFP

 

Discussions

2 Réponses

Laisser un commentaire