De hauts niveaux de radioactivité ont été détectés dans un puits d’observation à la centrale nucléaire Fukushima Dai-ichi. Les mesures effectuées dans ce puits récemment creusé près de la mer, révèlent notamment la présence de strontium.

 

L’information a été donnée vendredi par la Compagnie d’électricité de Tokyo, Tepco, l’opérateur de la centrale. Les rayonnements béta mesurés dans l’eau sont deux fois plus importants que ceux observés dans un puits plus ancien.

Le plus haut niveau relevé est de 3000 Becquerels par litre. Les rayonnements béta sont émis par différents radionucléides, dont le strontium.

Tepco affirme qu’il est difficile de déterminer l’origine de cette radioactivité élevée. La radioactivité dans l’eau de l’océan n’aurait pas beaucoup changé.

La compagnie admet également qu’elle ne sait pas s’il y a eu des fuites dans l’océan. Elle s’est engagée à mener des études approfondies pour déterminer si de l’eau contaminée s’est écoulée en mer.

 

Nipponconnection.fr –  Toute l’actualité quotidienne japonaise

Source: NHK

 

Discussions

Laisser un commentaire