Le ministère japonais des Affaires étrangères a publié sur internet des vidéos des îles Senkaku et Takeshima.

 

Cette initiative a pour objectif d’expliquer, à la fois au Japon et à l’étranger, la position du gouvernement japonais qui affirme que ces îles font partie intégrante du territoire japonais, à la fois du point de vue historique et de celui de la législation internationale.

Le Japon contrôle les îles Senkaku, dans la mer de Chine orientale, mais elles sont revendiquées par la Chine et par Taïwan.

Les îles Takeshima, dans la mer du Japon, sont elles contrôlées par la Corée du Sud, mais Tokyo les réclame.

Chacune des deux vidéos fait environ 90 secondes et explique avec des photos comment le Japon a établi sa souveraineté sur ces îles.

Le ministère des Affaires étrangères prévoit de traduire ces clips en neuf langues avant de les publier sur internet.

 

Séoul proteste contre la vidéo

 

Séoul s’est plaint officiellement auprès de Tokyo pour la mise en ligne d’une vidéo sur le site YouTube revendiquant les îlots Dokdo (Takeshima) situés en mer de l’Est comme territoire japonais, a indiqué ce mercredi le ministère des Affaires étrangères.

Le ministère a dit que Séoul considère la mise en ligne de la vidéo de 87 secondes comme une provocation et a fait part de sa réprobation à travers les canaux diplomatiques appropriés juste après la diffusion de la vidéo le 16 octobre.

Les îlots situés à 87,4km au sud-est de l’île sud-coréenne Ulleung font l’objet d’une dispute territoriale entre Séoul et Tokyo depuis la colonisation japonaise. Les tensions bilatérales au sujet des îlots ont nettement augmenté après la venue au pouvoir du Premier ministre Shinzo Abe fin 2012.

«Lorsque la vidéo fut diffusée, le gouvernement a clairement indiqué que Dokdo appartient à la Corée du Sud et a protesté l’action inacceptable qu’est la diffusion de la vidéo, qui est basée sur de fausses perspectives historiques», a déclaré un officiel qui a désiré garder l’anonymat, ajoutant que le gouvernement envisage d’autres actions pour montrer qu’il n’acceptera pas que la souveraineté du pays soit mise en cause.

Le gouvernement sud-coréen avait auparavant mis en ligne une vidéo de plus de 12 minutes sur YouTube montrant les liens historiques et géologiques étroits entre la Corée du Sud et ces îlots et réfutant les revendications japonaises.

 

 

Nipponconnection.fr –  Toute l’actualité quotidienne japonaise

Source: NHK / Yonhap

Discussions

Laisser un commentaire