Il y avait de la romance dans l’air lors de ce speed-dating organisé dans un restaurant gastronomique du quartier de Ginza à Tokyo, du moins pour les chiens qui y participaient.

 

« Salut, mon nom est Candy, mais je suis un mâle », dit le maître du chien lorsqu’il se présente à Hana, une femelle Chihuahua.

Candy et Hana font partis des 13 chiens, vêtus de leurs plus beaux habits, qui ont pris part à cet évènement organisé en mai.

Suite à ces présentations, Candy, âgé de 8 ans, s’est immédiatement approché de la jeune Hana, âgée de 3 ans, pour la renifler. Plusieurs minutes plus tard, les deux chiens ont changé de partenaires et ont répété le processus.

Cet événement était organisé par une agence matrimoniale, plutôt habituée aux soirées de rencontres destinées aux Japonais à la recherche de l’âme sœur. C’est lors d’un évènement dédié aux amateurs de chiens que cette idée leur est venue.

L’entrée était à ¥ 10,000 (74 €) pour le duo maître / chien. Pour ce prix, les chiens ont pu profiter d’un filet de poulet tandis que les maitres ont mangé de la cuisine italienne.

Si les maîtres pensent que leurs chiens sont compatibles, ils échangent alors leurs coordonnées pour rester en contact. Durant cette session, Cinq «couples» canins se sont formés.

Selon la maitresse de Candy, l’intérêt d’un tel évènement réside dans le fait que l’ensemble des participants peuvent échanger librement leurs coordonnées car ils savent qu’ils sont tous réunis pour le même objectif : trouver des compagnons pour leurs animaux de compagnie.

C’est bien plus compliqué dans les parcs où les propriétaires de chiens se rendent habituellement, ajoute-t-elle.

L’autre intérêt est de permettre à leurs animaux de compagnie, généralement élevé en intérieur, d’interagir avec d’autres chiens. Cet isolement est source de préoccupation pour de nombreux amateurs de chiens, a déclaré Bunji Nishikawa, dresseur pour chiens à Tokyo.

Selon une enquête menée en 2009 par la Japan Pet Food Association, 73,3 % des propriétaires de chiens ont déclaré qu’ils gardaient leurs chiens à l’intérieur.

Nishikawa met tout de même en garde les propriétaires forçant leurs chiens à se faire des amis.

« La chose la plus importante pour les animaux est d’avoir une bonne interaction avec leurs maîtres. » dit-il. « Les chiens n’ont pas besoin d’avoir d’amis canins s’ils avaient des problèmes de socialisation lorsqu’ils étaient chiots.

Aujourd’hui, de plus en plus de Japonais se tournent vers les animaux pour trouver du réconfort. D’autres services à destination des animaux et de leurs maitres ont ainsi fait leur apparition.

Dans la ville de Takarazuka (Hyogo), un temple s’est spécialisé dans l’exécution de rituels pour les animaux domestiques. On peut ainsi les voir prier pour la santé et le bien-être de votre animal, de la même façon qu’ils le feraient pour un être humain.

Aeon, une chaîne de supermarchés, voit un grand potentiel dans les services funéraires pour animaux de compagnie, qu’elle a débuté il y a trois ans.

Noriko Niijima, professeur agrégé à l’Université de Yamazaki Gakuen à Hachioji (Tokyo), qui étudie le lien qui se forme entre les animaux et les humains, a déclaré que ces relations sont de plus en plus intimes.

Elle cite l’exemple de gens qui voient désormais leur animal de compagnie comme « leur enfant. » D’après elle, il est plus courant de voir des maîtres traiter leurs animaux d’égal à égal avec leurs enfants qu’il y a 10 ans.

Selon Niijima, de nouveaux services destinés aux animaux de compagnie et à leurs propriétaires devraient apparaitre dans les années à venir.

speed-dating-chiens-japon-tokyo-animauxSource : Asahi Shimbun

Discussions

Laisser un commentaire