Des chercheurs japonais seraient parvenus à créer des lymphocytes T, des globules blancs jouant un rôle important dans la lutte contre le cancer, à partir de cellules souches pluripotentes induites, ou iPS.

 

Ces travaux font espérer que les cellules régénérées serviront pour traiter des cancers et le sida.

Une équipe de l’Institut médical de l’université de Tokyo, menée par le professeur Hiromitsu Nakauchi, a reprogrammé des lymphocytes T en cellules iPS. Ces cellules souches artificielles peuvent ensuite évoluer en n’importe quel tissu corporel.

Les lymphocytes T ont été prélevés du sang de personnes atteintes du virus VIH. Ils jouent un rôle important dans le système immunitaire. Les scientifiques ont cultivé les cellules iPS pendant dix semaines avec d’autres globules blancs pour créer les nouveaux lymphocytes T.

Les cellules régénérées conserveraient la capacité de reconnaître le virus VIH comme un corps étranger. Ces cellules pourraient se reproduire 10 à 100 fois plus vite que quand elles sont sous leur forme d’origine. Elles auraient une durée de vie plus longue.

De leur côté, des chercheurs japonais de l’institut Riken soutenu par l’Etat ont également réussi à régénérer, à partir de cellules iPS, des lymphocytes T programmés pour lutter contre le cancer de la peau.

Discussions

Laisser un commentaire