Le centre national de recherche agricole d’Okinawa et l’Institut national des sciences agrobiologiques ont annoncé avoir découvert des phéromones sexuelles efficaces contre les insectes nuisibles.

 

La canne à sucre est facile à cultiver à Kagoshima et Okinawa. Avant la récolte, les larves d’insectes détruisent les racines de la canne à sucre, causant de graves dommages aux cultures de Miyakojima et Irabujima près d’Okinawa.

L’équipe de recherche a constaté que les insectes femelles laissent échapper des phéromones sexuelles afin d’attirer les mâles, initiant ainsi l’accouplement.

Cette phéromone sexuelle a alors été propagée grâce à des tuyaux disposés à côté des champs de canne à sucre, permettant ainsi d’éviter aux femelles de trouver les mâles. La reproduction des parasites fut ainsi limitée.

Cette méthode de reproduction limitée est un succès. Cette technique utilisant la phéromone sexuelle n’a malheureusement pas beaucoup de précédent dans le monde. Ce succès permettra d’aider à la création et au développement de la lutte antiparasitaire.

 

 

Source: Tomonews

Nipponconnection.fr – Retrouvez l’actualité quotidienne du Japon

Discussions

Laisser un commentaire