La Compagnie d’électricité de Tokyo, Tepco, a reconnu que la dernière fuite d’eau contaminée à la centrale nucléaire endommagée Fukushima Dai-ichi était la conséquence de négligences.

 

Environ 430 litres d’eau hautement contaminée s’est échappée mercredi du haut d’un réservoir de stockage. Elle dégageait 200 000 Becquerels par litre de rayonnements radioactifs béta. La limite fixée par le gouvernement pour relâcher de l’eau dans l’océan est de 30 Bq par litre.

D’après Tepco, la fuite est survenue à l’un des cinq réservoirs reliés entre eux par des tuyaux. Ces réservoirs se trouvaient sur une pente. Seul celui du haut était équipé d’une jauge.

Les techniciens pensaient qu’en maintenant le niveau d’eau de ce réservoir à 98 pour cent, ou à 50 cm du bord, aucune eau ne devait s’écouler, même du réservoir du bas.

Ils ont donc continué à remplir les réservoirs avec l’eau de pluie contaminée s’étant accumulée à proximité. Or la fuite a eu lieu au réservoir le plus bas. Tepco précise que ses calculs sont erronés et que l’eau pourrait s’être écoulée dans l’océan à 200 mètres de là.

 

 

Nouveau problème au niveau du système ALPS

 

Le nouveau système de traitement de l’eau contaminée de la centrale nucléaire endommagée Fukushima Dai-ichi a été encore une fois arrêté.

L’annonce a été faite par l’opérateur du site, la Compagnie d’électricité de Tokyo, Tepco.

Mis au point pour éliminer la quasi-totalité des substances radioactives de l’eau contaminée, l’Advanced Liquid Processing System a été stoppé peu avant 7h00 du matin vendredi. D’après l’entreprise, une alarme a retenti, signalant différents problèmes. Une enquête est en cours pour en déterminer l’origine.

Les essais du système avaient repris vendredi dernier, après un mois et demi de suspension. Mais ils avaient dû être arrêtés moins de 24 heures plus tard à cause d’un problème technique. Les opérations avaient recommencé lundi.

 

Nipponconnection.fr –  Toute l’actualité quotidienne japonaise

Source : NHK

Discussions

Laisser un commentaire