Des systèmes de missiles sol-air Patriot ont été acheminés dans la province d’Okinawa (sud du Japon) dans le but de faire face à un éventuel tir nord-coréen, rapporte jeudi l’agence nippone Kyodo. 

 

Transportées de la base aérienne d’Hamamatsu, dans la préfecture de Shizuoka, les batteries de missiles ont été livrées aux bases de Naha et de Tinian, chacune de ces dernières recevant deux systèmes.

La décision de déployer des missiles de type Patriot dans le sud du Japon a été prise à la fin de l’année 2012 sur fond de regain des tensions sur la Péninsule coréenne voisine.

Initialement prévu à la fin de l’année en cours, le déploiement des batteries a été avancé, Pyongyang ayant menacé d’effectuer un tir de missile balistique.

Dans la nuit du 8 au 9 avril, deux systèmes de missiles Patriot avaient été déployés dans le centre de Tokyo, près du ministère japonais de la Défense.

La péninsule coréenne connaît un net regain des tensions depuis le début des manœuvres conjointes américano-sud-coréennes dans la région, qui ont provoqué une réaction agressive de Pyongyang.

Début mars, la Corée du Nord a résilié tous les accords de non-agression et de dénucléarisation conclus avec la Corée du Sud.

Un mois plus tard, le régime communiste a annoncé son intention de procéder à un tir d’essai d’un missile balistique de portée moyenne Musudan.

 

Rapport de forces sur la péninsule de Corée

 

A la fin de la semaine dernière, la présidente sud-coréenne Park Geun-Hye a plaidé pour le début d’un dialogue avec le Nord. Cependant, Pyongyang a estimé en réponse que de telles négociations « n’auraient pas de sens » dans les conditions actuelles.

Jeudi, la Corée du Nord a dressé la liste de ses conditions afin d’entamer un dialogue avec Séoul et Washington. Son voisin du Sud n’a pas tardé à les rejeter.

Discussions

Laisser un commentaire