Un représentant japonais ce vendredi a remis une lettre au gouvernement chinois, a déclaré la Chine, dans un effort de retisser des liens récemment tendus concernant une chaîne d’îles en litige.

Les tensions entre les voisins ont éclaté en Août, après une série d’incidents impliquant une chaîne d’îles dans la mer de Chine orientale revendiquée par les deux pays, connus en Chine sous le nom de Diaoyu et au Japon en tant que Senkaku.

Le vice ministre des Affaires étrangères Tsuyoshi Yamaguchi a officiellement envoyé une lettre au président chinois Hu Jintao et s’est entretenu avec le Conseiller d’Etat Dai Bingguo, a déclaré le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué.

Il n’a pas donné plus de détails.

Le ministre japonais des Affaires étrangères, Koichiro Gemba a annoncé mardi l’intention d’envoyer une lettre au premier ministre du pays.

Il a refusé de s’étendre sur le contenu, mais a dit que c’était une bonne occasion d’améliorer les relations suite au conflit des îles.

Relations aggravées en Août après que des militants nationalistes chinois aient atterris sur une des îles contestées, contrôlée par le Japon. Ils ont été arrêtés par les autorités japonaises et déportés.

Une douzaine de nationalistes japonais ont alors brandi des drapeaux de leur pays sur les îles les jours suivants.

Des milliers de citoyens chinois dans plus de 20 villes ont protesté après ces incidents. Des entreprises japonaises, des restaurants et des voitures ont été ciblés dans certaines villes.

Lundi, la voiture de l’ambassadeur du Japon en Chine a été la cible d’un homme non identifié qui a déchiré le drapeau japonais accroché à celle-ci.

Ce jeudi, le Vice-ministre des Affaires étrangères chinois Fu Ying a exhorté Tokyo de gérer correctement la question afin d’éviter de mauvaises relations, selon un autre communiqué du ministère.

Un porte-parole du ministère chinois de la Défense, ce jeudi a faite suite à la réclamation de Pékin concernant les îles et a dit que l’armée était dans la capacité de «protéger» les territoire du pays.

Discussions

Laisser un commentaire