Le gouvernement japonais a levé son ordre d’évacuation, portant sur une partie de la zone interdite d’accès autour de la centrale nucléaire Fukushima Dai-ichi.

 

Ce mardi, des employés du gouvernement ont levé l’ordre qui s’appliquait aux résidents d’une partie du quartier de Miyakoji dans la ville de Tamura.

C’est la première fois que l’interdiction d’accès est levée depuis l’accident à la centrale nucléaire en mars 2011. La décision concerne 355 habitants de 116 foyers.

Le gouvernement explique que les niveaux de radiation relativement bas ont permis aux travailleurs de décontaminer la région, avant d’autres parties de la zone où l’accès reste interdit. Les travaux ont été achevés en juin 2013.

Toutefois, certains résidents ont exprimé leurs craintes, faisant valoir que de fortes radiations pourraient subsister dans certains endroits limités. Le gouvernement envisage de répondre à leurs préoccupations en distribuant des dosimètres individuels et en arrangeant des consultations avec des spécialistes en décontamination.

Environ 81 000 personnes ont été contraintes de quitter leurs foyers dans la zone interdite d’accès autour de la centrale.

 

tamura-fukushima

Zones d’évacuation de 20 et 30 km autour de la centrale

 


Source: NHK

Discussions

Une réponse

Laisser un commentaire