Des experts japonais et chinois exhortent Tokyo et Pékin à établir un mécanisme de gestion de crise pour empêcher des affrontements accidentels qui pourraient être provoqués par leur querelle territoriale.

 

Ils ont lancé cet appel dimanche dans la capitale chinoise au cours d’un forum annuel du secteur privé. Cet événement était organisé par un groupe de réflexion japonais ainsi qu’un journal chinois.

Lors de la rencontre de deux jours, les participants ont discuté des façons d’améliorer les relations entre les deux pays et de la question de la souveraineté sur les îles Senkaku en mer de Chine orientale.

Elles sont contrôlées par le Japon mais revendiquées par la Chine et par Taïwan.

L’ex-premier ministre japonais Yasuo Fukuda a déclaré dimanche dans un discours que ce forum est une bonne opportunité pour les experts des deux pays d’échanger leurs opinions et de reconnaître leurs différences, une façon, dit-il, pour que le Japon et la Chine trouvent des façons de coopérer.

Certains participants chinois ont dénoncé l’achat des îles par le Japon. Mais ils ont aussi ajouté que les leaders des deux pays devraient s’efforcer d’améliorer les relations tendues en faisaient la promotion des liens économiques entre les deux nations.

 

Les autorités japonaises rapportent le passage d’avions et de navires chinois

 

Quatre avions militaires chinois ont survolé des îles dans le sud du Japon. Les Forces aériennes japonaises d’autodéfense ont répondu en dépêchant des avions de chasse. Les responsables japonais précisent toutefois que les appareils chinois n’ont pas violé l’espace aérien nippon.

Des responsables du ministère japonais de la Défense ont donné des détails sur les quatre avions chinois : selon eux, il s’agissait de deux bombardiers et de deux avions de détection lointaine. Les appareils ont survolé un espace entre l’île principale d’Okinawa et l’île de Miyako dimanche.

Selon les responsables, les avions chinois sont passés à quelques centaines de kilomètres au sud d’Okinawa dans l’océan Pacifique avant de retourner en mer de Chine orientale.

Les autorités japonaises précisent que les appareils chinois ont fait ce vol aller-retour au cours des trois derniers jours.

Jeudi dernier, le passage de cinq navires de guerre chinois, dont un destroyer, a été confirmé entre l’île d’Okinawa et celle de Miyako. Les navires en question provenaient de la mer de Chine orientale et se sont dirigés vers l’océan Pacifique.

L’organe de presse Chine nouvelle indique que la marine chinoise mène actuellement des manoeuvres militaires dans le Pacifique ouest.

 

 

Source: Nipponconnection.fr / NHK

Discussions

Laisser un commentaire