Au Japon, la municipalité de Namie a déposé une pétition devant un comité d’arbitrage gouvernemental, demandant l’augmentation des indemnités mensuelles au nom de plus de 10.000 habitants ayant été déplacés par la catastrophe nucléaire de Fukushima.

 

Le maire de la municipalité Tamotsu Baba et des avocats représentant 11 602 personnes ont déposé la demande d’indemnisation mercredi, au Centre de résolution des disputes portant sur les indemnités liées au nucléaire.

Ce chiffre représente plus de la moitié des habitants de Namie qui ont été évacués en mars 2011, juste après l’accident nucléaire à la centrale Fukushima Dai-ichi. Ils vivent maintenant dans divers endroits du pays.

Chaque évacué reçoit environ 1000 dollars par mois de la Compagnie d’électricité de Tokyo. Le montant est basé sur les directives d’une commission d’indemnisation gouvernementale.

Les évacués estiment que ce montant ne reflète pas avec précision l’étendue de leurs souffrances causées par la catastrophe nucléaire sans précédent. Ils réclament en gros 3500 dollars par mois et la révision des directives actuelles.

Les avocats précisent qu’il s’agit de la première pétition collective déposée par une municipalité devant l’organisme d’arbitrage.

 

Nipponconnection.fr –  Toute l’actualité quotidienne japonaise

Discussions

Laisser un commentaire