La JAXA (Japan Aerospace Exploration Agency) a communiqué le 28 août 2012 la liste des thèmes sélectionnés lors de la dixième édition de son concours d’expériences étudiantes en impesanteur. Les candidats dont les propositions ont été retenues pourront réaliser leur projet lors d’une campagne de vols paraboliques.
Le concours était ouvert uniquement aux établissements d’enseignement supérieur japonais (mais leurs étudiants étrangers pouvaient également postuler) et l’agence spatiale a reçu 19 propositions entre le 8 juin et le 30 juillet 2012. Parmi celles-ci, cinq expériences ont été sélectionnées et seront réalisées au mois de décembre dans un avion biréacteur Gulfstream II appartenant à la société japonaise Diamond Air Service. La campagne durera deux jours, à raison d’un vol par jour incluant chacun environ dix séquences d’impesanteur d’une vingtaine de secondes. Les dispositifs expérimentaux devront pouvoir tenir dans des racks de 60cm*50cm*50cm et consommer une puissance électrique inférieure à 300W. Un seul étudiant par projet pourra embarquer dans l’avion pour chaque vol.

La première expérience sélectionnée a été proposée par l’université Toyo. Elle a pour objectif de valider en impesanteur un appareil de diagnostic des fonctions de la partie droite du coeur (coeur droit). Cet appareil, développé par l’université Toyo et permettant d’effectuer un examen non invasif, fonctionne en mesurant la pression dans le canal auditif externe du patient.

L’université Ochanomizu est à l’origine du second thème. Il s’agit d’observer dans un environnement en impesanteur le phénomène de développement des bulles formées par le gaz carbonique dans un mélange de jus de citron et de levure chimique.

Le troisième projet lauréat est piloté par une équipe de l’université du Tohoku, qui souhaite observer en impesanteur la nucléation des cristaux à la surface des bulles dans de l’eau en surfusion.

La quatrième expérience choisie a été imaginée par des étudiants de l’université de Waseda. Son but est de démontrer en impesanteur la validité d’un système de collecte d’échantillons utilisant une force électrostatique. Ce système pourrait à l’avenir être utilisé pour prélever des échantillons d’astéroïde.

Enfin, le dernier sujet de recherche est une proposition de l’université Meiji et concerne l’analyse en impesanteur du déplacement de l’humidité au travers des interstices séparant les particules de terre. Dans l’expérience, celles-ci seront modélisées par des billes de verre.

Après la réalisation des expériences en décembre, une première présentation succincte de leurs résultats sera communiquée en janvier 2013. Des rapports plus complets seront ensuite diffusés au mois de mars. Grâce à ce concours organisé depuis 2002 par la JAXA, cinq ou six équipes d’étudiants ont pu chaque année réaliser une expérience en impesanteur.

 

Source: Le bulletin électronique

Discussions

Laisser un commentaire