Les grandes maisons de commerce japonaises vont diversifier leurs activités en Afrique cette année.

 

On constate une augmentation des investissements étrangers dans des pays africains dotés d’importantes ressources naturelles et qui connaissent une forte croissance.

Depuis 2000, l’économie africaine connaît une croissance annuelle moyenne de près de six pour cent. Plusieurs de ces pays comptent d’importants gisements de pétrole et de métaux rares.

La Chine et d’autres pays émergents investissent de grosses sommes dans le continent.

Une maison de commerce japonaise veut produire du soja au Mozambique dans le sud-est africain. Itochu Corporation commencera à former des agriculteurs cette année pour la culture de cette denrée.

C’est la première fois qu’une firme japonaise tente de cultiver du soja en Afrique pour l’exporter ensuite vers le Japon. Itochu ajoute que la consommation de cet aliment devrait augmenter en Afrique, une autre raison pour son projet de culture.

Une autre entreprise japonaise, Toyota Tsusho Corporation, construira une centrale géothermique au Kenya. Le projet de construction devrait être terminé en 2014. Par ailleurs, l’entreprise s’est portée acquéreur d’une maison de commerce française pour vendre des voitures et des produits pharmaceutiques.

Discussions

Laisser un commentaire