Selon des chercheurs japonais, la nature humaine serait naturellement positive.

 

Une équipe conduite par Yasuhiro Kanakogi, qui enseigne à l’école des hautes études de l’Université de Kyoto, a fait visionner à 20 bébés de 10 mois un film d’animation dans lequel un personnage est agressé par un autre.

Les bébés devaient ensuite choisir le portrait d’un des deux personnages. Seize d’entre eux, soit 80 pour cent, ont choisi le personnage agressé. Les chercheurs y voient une preuve de compassion.

Des tests similaires soumis à des adultes révèlent toutefois une moindre sympathie à l’endroit de la victime.

 

Nipponconnection.fr –  Toute l’actualité quotidienne japonaise

Discussions

Laisser un commentaire