Des chercheurs japonais sont parvenus à insérer dans du tissu des cellules photovoltaïques de forme sphérique, ce qui pourrait améliorer les techniques de production de l’énergie solaire.

 

Le procédé a été développé par des chercheurs du Centre des technologies industrielles, dans la préfecture de Fukui, par un fabricant de textile de la ville de Fukui, et par un constructeur de batteries solaires de Kyoto.

Habituellement, les cellules photovoltaïques en forme de panneaux solaires sont disposées sur les toits pour produire de l’énergie par absorption de la lumière du soleil. Ces panneaux sont toutefois minces et orientés dans une seule direction pour capter la lumière.

Pour surmonter cette limite, les chercheurs ont conçu une technique de tissage qui leur permet d’insérer dans le textile des billes photovoltaïques de 1,2 millimètre de diamètre.

Selon eux, les rideaux et les toits en forme de coupole pourraient ainsi absorber directement la lumière du soleil durant une journée entière, grâce à la surface sphérique des billes et à la souplesse du tissu.

Discussions

Laisser un commentaire