La majorité des cerisiers qui vont fleurir à travers le Japon dans les semaines à venir pourraient provenir d’un seul arbre situé dans le parc d’Ueno d’après des scientifiques de l’université de Chiba.

 

Une étude publiée par une équipe de botanistes dirigée par le professeur Ikuo Nakamura a révélé que la variété de cerisier Yoshino (Somei Yoshino) trouverait son origine dans un arbre situé au nord de la statue du Prince Komatsu Akihito (1846-1903), près de la porte principale des Jardins Zoologiques d’Ueno.

Le Yoshino est une espèce hybride que l’on voit couramment au printemps pendant le « hanami » (la contemplation des cerisiers en fleurs) mais son origine exacte était inconnue. Tous les cerisiers Yoshino sont des clones produits par greffe.

L’équipe du professeur Nakamura a étudié les origines génétiques des cerisiers du parc Ueno qui est réputé pour ses cerisiers depuis l’époque Edo (1603-1867). Elle a examiné sept cerisiers autour de la statue du Prince Komatsu Akihito qui comptent un Yoshino, un Komatsu Otome et cinq Edo Higan. L’étude a révélé que ces cerisiers étaient des hybrides nés du même arbre.

Comme ces arbres-frères sont espacés régulièrement, l’équipe pense qu’il s’agit d’un alignement de cerisiers issus d’un croisement artificiel y compris le cerisier Yoshino.

Légende : Un cerisier Yoshino près de la statue du Prince Komatsu Akihito dans le parc Ueno à Tokyo est peut-être le premier de cette espèce que l’on peut voir dans tout le Japon. (Teruhiko Nose)

Un cerisier Yoshino près de la statue du Prince Komatsu Akihito dans le parc Ueno à Tokyo est peut-être le premier de cette espèce que l’on peut voir dans tout le Japon. (Teruhiko Nose)

Jusqu’à présent de nombreuses théories s’affrontaient quant à l’origine du cerisier Yoshino dont l’hypothèse qu’il proviendrait d’un croisement naturel entre les variétés Edo Higan et Oshima.

« Maintenant que nous avons mis en évidence le croisement artificiel, il semble très improbable que le cerisier Yoshino vienne d’une hybridation naturelle » déclare le professeur Nakamura.

L’équipe envisage la possibilité que le cerisier du parc Ueno soit le premier specimen d’une espèce d’hybride à avoir été planté et est probablement à l’origine de tous les cerisiers Yoshino à travers le Japon.

 

 

 

 

 

 

Source : Asahi Shimbun || Image : Shuttertock.com

Discussions

Laisser un commentaire