L’entraîneur de l’équipe nationale de football japonaise, Alberto Zaccheroni, démissionne. Il prend ainsi l’entière responsabilité de la sortie sans victoire de son équipe des finales de la Coupe du monde.

 

M. Zaccheroni a rencontré la presse mercredi au camp d’entraînement national d’Itu, au centre du Brésil, un jour après la défaite cuisante du Japon face à la Colombie.

Cette défaite a réduit à néant les espoirs d’avancement de l’équipe dans la seconde moitié de la compétition. Le Japon a terminé en dernière place dans le groupe C.

L’entraîneur italien affirme qu’il croyait que son équipe offrirait une bonne performance durant la Coupe du monde, mais qu’elle n’a pas été à la hauteur des attentes.

Il accepte le blâme pour ce résultat, et souhaite en prendre la pleine responsabilité. Il dit devoir quitter l’équipe japonaise pour qu’un nouvel entraîneur puisse lui apporter ce dont elle a besoin.

M. Zaccheroni a accepté le poste d’entraîneur en 2010. Il a alors adopté une approche agressive, donnant l’instruction aux joueurs de marquer des buts grâce à un bon travail d’équipe, en faisant des petites passes rapides.

 

Discussions

Laisser un commentaire