Trois masques anciens en bois ayant été fabriqués au Japon au cours de la période Nara (710-784) ont été retrouvés dans un musée de Berlin. Ils étaient utilisés lors du gigaku, une forme d’art mêlant danse, musique et usage de masques.

 

Ces masques rares, découverts dans le Musée d’art asiatique, proviendraient du célèbre temple Horyuji ainsi que d’autre lieux situés dans la préfecture de Nara, puis auraient été introduits en Europe au cours du mouvement anti-bouddhiste Haibutsu Kishaku qui a fait rage au début l’ère Meiji (1868- 1912).

« Ces masques anciens, qui ont été abandonnés au Japon, ont survécu à ce jour grâce à des Européens qui ont reconnu la valeur de ceux-ci», a déclaré Masashi Oguchi, professeur en histoire ancienne du Japon à l’Université Hosei, ayant découvert ces artefacts.

« Ils ont été laissés dans la réserve du musée car personne n’avait pu déterminer correctement leur valeur. »

Les masques récemment authentifiés ont été restaurés à partir de 15 fragments trouvés dans le musée.

L’un des masques provient du temple Horyuji, tandis que l’autre proviendrait soit du même temple ou du temple Todaiji à Nara. L’origine des masques reste inconnue.

Le Gigaku serait originaire du sud de la Chine. Cet art aurait été importé au Japon avec le bouddhisme pendant la période Asuka (592-710). Mais il a disparu après la période Kamakura (1192-1333).

Chaque performance Gigaku mettait en scène 14 personnages utilisant un ensemble de 23 masques. Il n’y a pas eu de découverte de masques Gigaku en Chine ou dans la péninsule coréenne. Cependant dans la préfecture de Nara, 32 masques sont stockés au temple Horyuji, 171 au Shosoin et 30 au temple Todaiji.

La quête du professeur Oguchi a débuté lors de la découverte de trois masques Gigaku authentiques fabriqués durant les périodes Asuka et Nara à un musée à Munich en 2012.

Convaincu que des masques Gigaku demeuraient encore à l’étranger, Oguchi a depuis visité des musées dans toute l’Europe accompagné de l’archéologue Masakazu Naruse.

« Si nous continuons la recherche de masques aux États-Unis, nous en trouverons certainement plus », a déclaré Oguchi.

 

Source : Asahi shimbun

Discussions

Laisser un commentaire