Les hauts responsables du Keidanren, la Fédération du patronat japonais, et les représentants des syndicats ont lancé ce lundi leurs négociations salariales annuelles avec une rencontre de deux jours à Tokyo.

Le président du Keidanren, Hiromasa Yonekura, y participe, de même que Nobuaki Koga, le président de Rengo, la plus importante organisation syndicale du pays. Chacune des parties présentera sa position avant que les négociations ne soient pleinement amorcées.

L’un des enjeux cette année, ce sont les hausses salariales de base qui seront consenties par le patronat.

Le premier ministre Shinzo Abe a exhorté les entreprises à augmenter les salaires, dans le cadre de sa stratégie pour mettre fin à la déflation et pour revitaliser l’économie japonaise.

Des salaires plus élevés sont considérés comme une étape importante pour concrétiser ce que M. Abe appelle le « cycle économique vertueux ».

Le Keidanren a répondu à l’appel du premier ministre. Les leaders de la fédération demandent aux entreprises membres d’accroître la rémunération des travailleurs, par le biais de salaires ou de primes plus élevés.

Pour leur part, les représentants de Rengo exigent une hausse du salaire de base, une première en cinq ans.

 

Source: NHK

Nipponconnection.fr – Retrouvez l’actualité quotidienne du Japon

Discussions

Laisser un commentaire