Le ministère japonais de l’Environnement signale que près 6000 kilomètres carrés de terrains se sont affaissés de plus de 2 centimètres au cours de la dernière année fiscale.

 

Ce chiffre est près de mille fois supérieur à celui de l’année fiscale précédente qui s’est achevée en mars 2011 et le plus grand jamais enregistré depuis le début de ces calculs en 1978.

Les organisations municipales qui extraient de l’eau du sous-sol évaluent régulièrement l’affaissement des terrains. Près de la moitié des 30 sites testés dans 20 préfectures ont enregistré un tassement supérieur à 2 centimètres.

Selon le ministère, la ville de Kesennuma dans la préfecture de Miyagi détient le record d’affaissement avec 73,8 centimètres, suivi par Ichikawa dans la préfecture de Chiba où la dépression est de 30,9 centimètres.

Les responsables du ministère attribuent cet affaissement au séisme du 11 mars 2011 et ils se préoccupent de l’élargissement du phénomène et des dégâts accrus aux bâtiments.

Discussions

Laisser un commentaire