Une enquête de la NHK révèle que de plus en plus d’évacués s’installent de façon permanente loin du lieu où ils habitaient il y a trois ans, lorsqu’est survenu l’accident nucléaire à la centrale Fukushima Dai-ichi.

 

Les résidents des zones évacuées ont droit à des exonérations fiscales s’ils font l’acquisition d’une demeure ou d’un terrain pendant qu’ils sont forcés de vivre ailleurs.

La NHK a appris que cette exonération fiscale a été accordée à environ 1400 personnes qui en ont fait la demande au cours de l’année fiscale qui s’est terminée en mars. Il s’agit du double du nombre constaté durant l’année précédente.

En avril, environ 17 500 résidences se retrouvaient sur le registre des zones à haut niveau de radiation évacuées.

 

Source: NHK

Discussions

Laisser un commentaire