Ce mois-ci le rideau s’est levé sur sept jeunes espoirs du kabuki au théâtre Minamiza de Kyoto.

 

Onoe Matsuya, 30 ans, qui a rencontré le succès tant dans au théâtre kabuki que dans des dramas musicaux et télévisuels, s’est affirmé comme le leader de ce groupe, dont la moyenne d’âge des sept acteurs est de 27,2 ans.

C’est certainement la première fois que le théâtre de Kyoto donne une représentation de kabuki avec de si jeunes acteurs. Le théâtre accueille ces jeunes acteurs prometteurs sur sa nouvelle scène en cyprès japonais achevée en novembre dernier.

Les autres acteurs du groupe sont Nakamura Kasho et Bando Minosuke âgés de 25 ans ; Onoe Ukon et Nakamura Tanesosuke, 22 ans ; Nakamura Yonekichi et Nakamura Hayato, 21 ans.

Ces acteurs, à l’exception d’Ukon, ont participé au spectacle de kabuki de la Nouvelle Année qui s’est tenu dans le Public Hall d’Asakusa à Tokyo en janvier dernier, un évènement considéré comme un tremplin pour que les jeunes acteurs de kabuki se fassent un nom.

« J’apporterai la vitalité que nous avons acquise sur la scène d’Asakusa au théâtre Minamiza, » déclare Minosuke avec enthousiasme.

« Shiranami Gonin Otoko » (les cinq voleurs), programmé en soirée, est une pièce populaire qui distrait le public grâce à de fameuses phrases métriques en « sept-cinq syllabes ».

Une jeune femme visite une boutique de kimono, accompagnée par son serviteur, un samourai ; elle est en réalité un voleur du nom de Benten Kozô Kikunosuke (incarné par Matsuya), dont le serviteur est également le compagnon, Nangô Rikimaru. Ensemble, ils essayent d’escroquer le magasin en formulant une plainte déraisonnable. Lorsque leurs identités sont dévoilées, Benten Kozô devient agressif et lance une célèbre réplique « Shirazaa itte kikaseyasho » que l’on peut traduire par « Puisque tu ne sais rien, je vais te le dire ».

« Nous manquons encore de talents [d’acteurs de kabuki expérimentés] en termes de technique. Mais j’espère que le public sera réceptif à cette atmosphère que seuls peuvent créer des acteurs de notre génération, » explique Matsuya.

En matinée sont données des représentations de « Narukami » (Le dieu du tonnerre) et « Ya no Ne » (La pointe de flèche) – de célèbres pièces issues du recueil Dix-huit meilleures pièces kabuki associées à la famille d’acteurs Ichikawa Danjûrô – ainsi que la danse populaire « Ryusei » (L’étoile filante).

Dans « Narukami » Matsuya joue le rôle de Narukami tandis que Yonekichi interprète la princesse Kumonotaema. Narukami a emprisonné le dragon dieu de la pluie, ce qui provoque une grave sècheresse. Pour remédier à ce problème, la Cour Impériale envoie la très belle princesse Kumonotaema pour le séduire.

« J’ai envie d’incarner le rôle de la princesse Kumonotaema en mettant en avant les charmes dont elle use pour séduire [Matsuya], » déclare Yonekichi. Ce à quoi Matsuya a immédiatement répondu : « Je suis déjà conquis », révélant leur complicité.

« J’ai vu mon père [Onoe Matsusuke] jouer dans cette pièce. Comme c’est une pièce importante je vais discuter soigneusement [de la pièce] avec Yonekichi pour que l’on puisse créer notre propre ‘Narukami’ » ajoute Matsuya.

Les personnages de « Ya no Ne » sont Soga no Goro Tokimune joué par Kasho et son frère ainé Soga no Juro Sukenari incarné par Tanenosuke. Goro fait un rêve dans lequel Juro l’appelle à l’aide et il se porte alors à son secours.

Le rôle de Goro est caractéristique de l’’aragoto’ (style rude), un style de jeu très dynamique aux paroles exagérées pour lequel l’acteur porte un maquillage rouge ou bleu voyant.

« On aura l’impression que je cours pendant les 30 minutes de la pièce. C’est exigeant physiquement mais je veux que le public éprouve une sensation rafraîchissante, » décrit Kasho, qui se prépare à ce rôle en mangeant beaucoup pour améliorer son endurance.

Dans « Ryusei », l’étoile filante (incarnée par Minosuke) fait irruption auprès d’un couple – Kengyu, le jeune berger divin, et Shokujo, servante de la Tisserande Céleste – en déclarant que « le dieu du tonnerre et sa femme se sont querellés » et exécute une danse.

Minosuke est le fils de Bando Mitsugoro, un célèbre acteur de kabuki décédé le mois dernier.

« Ryusei » est une pièce prisée de l’école Bando et dont j’aime la danse. Je veux être bien préparé pour pouvoir danser sereinement » a déclaré Minosuke lors d’une interview, la veille du décès de son père.

Les représentations de kabuki du mois de mars seront données jusqu’au 27 du mois au théâtre Minamiza de Kyoto. Pour plus de renseignements, visitez le site : http://www.kabuki-bito.jp/eng

 

Théatre Minamiza

Théatre Minamiza

Source / image : Yomiuri Shimbun

Discussions

Laisser un commentaire