Le ministre japonais de la Défense Itsunori Onodera et son homologue philippin Voltaire Gazmin ont décidé de faire cause commune face à la zone d’identification de défense aérienne annoncée par Pékin en mer de Chine orientale.

 

M. Onodera est arrivé samedi à Manille, pour une visite de deux jours.

Les deux hommes ont donc évoqué la zone chinoise d’identification de défense aérienne, qui couvre une bonne partie de la mer de Chine orientale.

Itsunori Onodera a expliqué à M. Gazmin que cette zone incluait les îles nippones Senkaku et que le Japon ne pouvait accepter la remise en question du statu quo, décrétée de façon unilatérale par Pékin. Le ministre philippin, pour sa part, s’est dit très inquiet des tensions régionales que suscite la décision chinoise.

« Il importe avant tout que la communauté internationale adresse un message fort à la Chine », a déclaré M. Onodera à la presse. Il a ajouté que le Japon serait fortement préoccupé si Pékin établissait une telle zone en mer de Chine méridionale.

Ce dimanche, le ministre japonais inspectera les activités de secours des Forces nippones d’autodéfense dans l’île philippine de Leyte, durement touchée par le typhon Haiyan, le mois dernier.

 

Source: NHK

Nipponconnection.fr – Retrouvez l’actualité du Japon

Discussions

Laisser un commentaire