Un consortium comprenant le groupe industriel français Alstom et le japonais Sumimoto Corporation a remporté un contrat de 500 millions de dollars pour la construction d’une centrale thermique au gaz près de la capitale thaïlandaise Bangkok, ont annoncé lundi les entreprises.

 

Alstom, a précisé dans un communiqué séparé que la partie du contrat lui revenant était de 225 millions d’euros, soit 305 millions de dollars et environ 60% du total.

Le Premier ministre français, Jean-Marc Ayrault, arrive lundi soir en Thaïlande, dans le cadre d’une tournée asiatique, où il sera notamment accompagné du patron d’Alstom, Patrick Kron.

La commande thaïlandaise, attribuée après un appel d’offres mené par l’Autorité de production d’électricité de Thaïlande (EGAT), porte sur la construction d’une centrale électrique au gaz à cycle combiné de 850 mégawatts. L’installation doit être bâtie au nord de Bangkok et entrer en exploitation en janvier 2016.

Sumimoto a précisé que le consortium avait remporté une compétition opposant quatre candidats à cet appel d’offres lancé en février 2012 par l’EGAT.

La centrale électrique Bangkok Nord 2 constituera « l’une des plus grandes centrales électriques du pays et contribuera à faire face à l’augmentation de la demande en électricité du royaume de Thaïlande, en croissance économique robuste« , a souligné Sumitomo Corporation.

 

Dans le cadre du consortium, Alstom sera chargé notamment de fournir la turbine à gaz, la turbine à vapeur, le générateur de vapeur à récupération de chaleur et le générateur électrique, a précisé son partenaire. Alstom va aussi conclure un contrat de service séparé avec le donneur d’ordre portant sur douze ans.

De son côté, Sumitomo Corporation sera responsable de la fourniture d’autres équipements pour la centrale, dont une station de traitement de l’eau. La maison de négoce s’occupera aussi du suivi logistique des travaux.

Les centrales à cycle combiné sont des systèmes de production d’électricité qui associent turbines à gaz et turbines à vapeur pour atteindre l’efficacité énergétique la plus élevée ainsi qu’une réduction des émissions de CO2 par rapport à celles générées par les centrales thermiques classiques.

La chaleur d’échappement de la turbine à gaz est récupérée et utilisée pour produire de la vapeur qui entraîne la turbine à vapeur et génère plus d’électricité.

Discussions

Laisser un commentaire