Lorsque nous parlons du métier de mangaka, nous pensons qu’une fois que celui-ci a réussi à trouver un éditeur, il gagne énormément d’argent. La réalité est malheureusement toute autre et il existe un gouffre entre des mangaka tel Eiichiro Oda (One Piece) et les autres.

 

C’est ce que nous apprend le mangaka Hiroshi Yamazaki qui a récemment dévoilé l’envers du décor sur Twitter.

Ainsi sur un exemplaire vendu 500 yens, l’auteur obtient seulement 5 à 10 %. S’il a négocié 10 % et qu’il vend 1 million d’exemplaires, l’artiste gagnera donc 50 millions de yens (environ 384 000 €).

002C’est notamment le cas d’Eiichiro Oda qui reçoit 10% des ventes de son manga ONE PIECE.

En 2015, Oda a vendu 13 815 106 d’exemplaires des tomes 76, 77, 78 et 79. Cela lui fait donc un revenu direct de 690,7 millions de yens soit 5 302 583 € ! Et ce, sans parler des royalties liées aux goodies et aux ventes à l’étranger  !

001De son coté, Hiroshi Yamazaki, qui a obtenu le même taux a vendu uniquement 8000 exemplaires. Il a donc obtenu 400 000 yens (3071 €).

Quand on sait qu’il a fallu à Yamazaki un an pour terminer le premier volume de Tekuteku, cela commence à devenir léger pour boucler les fins de mois !

revenus-mangaka-japonMême si ces artistes sont passionnés, la réalité du marché les rappelle vite à l’ordre et seuls quelques élus arrivent à bien vivre de ce métier !

Discussions

15 Réponses

Laisser un commentaire